ere du verseau
Ere du Verseau

L'Astrologie du Tao


Elle combine l'approche humaniste de Dane Rudhyar et de ses disciples principaux: Alexandre Ruperti, Liz Greene... avec une vision très approfondie du Tao qui dépasse l'approche énergétique du Tao. Elle développe particulièrement les niveaux d'évolution individuel et transpersonnel de l'astrologie humaniste.
 
Le but
 
L’interrogation de l’homme sur sa condition est éternelle. Les réponses qui lui sont données par l’offre multidimensionnelle de la vie, aussi.
 
- Tant qu’il croit qu’il est exilé dans un monde qui n’a pas de sens en lui-même, il développe des réponses personnelles dont le fondement est de s’opposer à sa situation. Sa motivation est alors le combat (même s’il s’agit d’un combat autodestructeur, suicide, drogue, dépression, maladie…) contre tout ce qui crée des obstacles à sa volonté, l’inertie de la matière et les autres êtres vivants. Il se coupe du Tout. Il tourne alors le dos à ce qu’il est. Il est une pièce manquante dans le Tout. Il manque alors à chaque pièce du Tout une part d’elle-même : le potentiel non exploité de cet être (ainsi une seule tuile cassée rend le toit impropre à son usage).
- Lorsqu’il percevra le monde dans lequel il vit comme une matrice formatrice dont la raison est de l’aider à parvenir, en conscience, à vivre pleinement ce qu’il est de toute éternité c’est-à-dire son potentiel réel, sa réponse n’est plus agressive mais empathique, à la recherche de l’unité entre sa vibration et celle du monde. Il vit alors à l’unisson ; il est la pièce du puzzle à son exacte place dans le tableau du Tout. Il contribue à apporter un plus à chacun. Il connaît le secret et a atteint le but, il est éternel.
L’astrologie du Tao va permettre de trouver le chemin de cette seconde situation à partir de la première.
 
Les moyens de l’Astrologie du TAO
 
D’abord, elle puise sa source dans l’astrologie occidentale. Dans ce sens, elle permet à l’être de dépasser sa condition initiale d’incarnation.
Elle est ensuite l’héritière de l’astrologie humaniste fondée par D. Rudhyar dont les caractéristiques fondamentales reprises ici sont :
 
- la notion de cycle (signes et maisons astrologiques, planètes…)
- le caractère non figé du thème de naissance et son actualisation à travers le temps au moyen des transits et des progressions des planètes, après la naissance.
- le thème de naissance considéré comme un mandala, une onde de forme de la structure karmique et dharmique de chaque être.
 
Elle est enfin le fruit d’une longue étude et expérimentation du TAO, entreprise depuis plus de 15 ans et qui apporte :
 
- une grande différentiation du Tao selon le duodénaire (chiffre 12). La cellule cosmique initiale du yin et du yang dont la cellule familiale est le réceptacle terrestre, se différencie () dans chaque phase du Tao, c’est-à-dire dans chaque signe et chaque maison (domaine de vie). L’unité prend donc une coloration particulière dans chaque phase. Chaque signe et chaque maison sont ainsi l’expression complète d’une fraction du Tout et constituent un cycle composant mais complet d’expérimentation humaine.
 
- une lecture de chaque signe (loi cosmique) et chaque maison astrologique (domaine de vie) dans une optique de conformité ou de non-conformité à l’ordre cosmique (les lois de la création) exprimé par le Tao. Les énergies qui maîtrisent chaque signe ou domaine de vie, sont définies selon une optique karmique ou dharmique.
 
- une lecture de chaque planète et de son positionnement dans son thème natal, comme le vécu le plus approprié à l’expérience du signe et de la maison concernés. Ce vécu peut être conforme ou non conforme à l’ordre cosmique.
 
Comment atteindre le but ?
 
La lecture du thème selon l’Astrologie du Tao va permettre de repérer dans le fonctionnement de l’être :
- les domaines de sa personnalité qui sont encore entachés de non-conformité.
- les liens karmiques qui entravent sa vision de lui-même en le maintenant dans l’ignorance de ce qu’il est vraiment
- la direction de vie de l’être, c’est-à-dire le chemin qui le mène à prendre conscience des filtres erronés de sa personnalité (ce qu’il croit être et qu’il n’est pas, fruit de ses expériences antérieures) pour les enlever au travers d’expériences appropriées à son état d’être actuel, et aller vers l’ancrage d’expériences de vie qui vont lui montrer son individualité profonde (ce qu’il croit ne pas être ou ce dont il doute, et qu’il est profondément mais dont il n’a pas encore ou peu fait l’expérience)
- les voies d’accomplissement conformément à sa direction de vie. Ces voies ne sont pas écrites au sens de prédéterminées. Ces voies doivent respecter la vision du but, car tous les chemins reviennent à la source, c’est-à-dire à notre Soi. L’engagement dans une voie d’accomplissement est ici essentielle ; seuls, deux cas peuvent se produire : ou l’on est engagé ou on ne l’est pas, le reste est littérature ou virtualisation.
- les rendez-vous de la destinée. Ce sont les périodes de la vie au cours desquelles l’être sera sollicité pour s’engager dans sa direction de vie.
 
La consultation et l’accompagnement permettront de fournir à l’être qui est demandeur la guidance dont il a besoin.